25-06-2018
Victoire historique aux 24H du Mans

Accompagné du Suisse Sébastien Buemi et du Japonais Kazuki Nakajima, l’Espagnol Fernando Alonso a conduit l’écurie Toyota à une victoire historique aux 24 Heures du Mans. En effet, Toyota avec sa TS050 hybrid N°8, s’est imposé pour la première fois dans la compétition mythique de la Sarthe ce dimanche 17 juin. Retour sur les meilleurs moments !

C’est donc une victoire pleine de panache qui s’est dessinée dès les premiers tours de piste du Circuit des 24 Heures. La voiture N°8 met ainsi fin à 18 longues années d’insuccès de l’écurie japonaise sur le circuit manceau.

Le moment historique se situe aux alentours de 17h30 lorsque l’ancien champion du monde de Formule 1 prit possession du volant de la Toyota TS050 hybrid N°8. Grande fut l’excitation de voir un tel champion au volant d’une Toyota aux 24 Heures du Mans !

Aux environs de 1h30 du matin, au moment où son équipage accusait un retour 2"15 sur la TS050 hybrid N°7, notamment pour une pénalité de 60 secondes de "stop and go" écopée par Sébastien Buemi pour vitesse excessive sous drapeaux jaunes, le natif d‘Oviedo reprit les choses en main. En à peine 2h30, il enchaina les tours de qualification, pour finalement passer le relais au Japonais Kazuki Nakajima en ayant pris soin de réduit la marge à moins de 45 secondes. Grandiose !

Pour son année rookie aux 24 Heures, Fernando Alonso a bien fait les choses puisqu’il a pris les risques qu’il fallait sans commettre d’erreurs. Sa déclaration à sa sortie du cockpit traduit tout son état d’esprit : "Si je peux gagner, je le fais. Si je ne le peux pas, je tente quand même. Mais je ne me rends jamais".

Après le Grand Prix de F1 de Monaco glané en 2006 et 2007, les 24 Heures du Mans le weekend dernier, la prochaine étape pour Alonso est de conquérir les 500 Miles d’Indianapolis, pour ainsi entrer dans un cercle très fermé de grands champions : celui des détenteurs de la Triple couronne du sport automobile.

A noter que Toyota se paie même le luxe de placer une deuxième voiture Toyota sur le podium puisque voiture N°7 pilotée par le Britannique Mike Conway, le Japonais Kamui Kobayashi et l'Argentin José Maria Lopez, a terminé 2ème au classement final.

C-HR : Profitez de l’offre spéciale rentrée !

WRC : 2ème victoire de suite pour Toyota au Rallye d’Allemagne

Toyota et Uber : une collaboration pour le futur

Toyota vise à créer une société plus accueillante via les Jeux Tokyo 2020