13-09-2018
Toyota et Uber : une collaboration pour le futur

Toyota a annoncé le 28 août ne plus désormais être qu’un simple actionnaire au sein d’Uber puisque le constructeur nippon a investi 500 millions dollars pour renforcer son alliance avec le groupe américain afin de développer un ensemble de véhicules autonomes d’ici 2021.

Afin d’atteindre cet objectif, les deux entreprises vont joindre leurs forces technologiques afin de développer des véhicules qui seront spécialement déployés sur le réseau Uber sauf que l’opérateur sera un tiers dont l’identité reste inconnue. « Ce nouvel accord marque une étape très importante pour la transformation de l’entreprise en un fournisseur de mobilité qui offre un service sans danger et sécurisé » a expliqué Shigeki Tomoyama, vice-président exécutif de Toyota.

La flotte « Autono-Maas » (Autonomous-mobility as a service) sera basée sur la plateforme de la Toyota Sienna Minivan. Plusieurs systèmes déjà développés par les deux entreprises seront intégrés dans ces nouveaux « Taxi robot », comme par exemple le système de conduite autonome d’Uber ou encore celui de sécurité Toyota Guardian ainsi que le service de mobilité MSPF (Mobility Services Platform). Ces systèmes surveilleront de façon indépendante et en temps réel, l’environnement de la voiture pour améliorer la sécurité globale du conducteur automatique et du véhicule, a précisé Dara Khosrowshahi le CEO d’Uber.

Par ailleurs, les essais pilote commenceront sur le réseau de covoiturage Uber en 2021. Toyota conforte ainsi son statut de constructeur innovant et pionnier de technologies, mais aussi sa nouvelle vocation à devenir un fournisseur de service d’ici 2021 !

PLAQUETTES & DISQUES DE FREIN : REMISE AUX ALLURES ARTISTIQUES

La Supra GT Cup

La Toyota Corolla Hybride couronnée par le Prix MAAF

Toyota prévoit d’investir 2 milliards d’euros dans les véhicules électriques